Féministe à 7 ans, elle pousse un supermarché à s’excuser pour une pancarte sexiste


Une-jeune-fille-sattaque-au-supermaché-pour-sexisme
Une-jeune-fille-sattaque-au-supermaché-pour-sexisme

Cette histoire a fait beaucoup de bruit et le fait encore! La moue boudeuse d’une fillette sur Twitter face à une pancarte sexiste a poussé les supermarchés anglais Tesco à plier : ils ont retiré la pancarte de leurs magasins avant de présenter leurs excuses.

Une jeune fille de 7 ans, mécontente que la supermarché Tesco réserve des jouets de super-héros aux garçons, a décidé, avec sa mère, d’alerter les internautes. La pancarte jugée sexiste a depuis été retirée du supermarché face à l’ampleur que cette affaire prenait.

Maggie se promèna avec sa maman dans le rayon jouet d’un supermarché Tesco. Maggie craque alors pour un réveil Marvel à l’effigie d’Iron Man, Spider-Man et autres super-héros qu’elle adore. Mais là, grosse déception. Juste apposée devant le jouet, une pancarte indique que c’est un « cadeau amusant pour les garçons ! ». Vexée, Maggie fait appel à sa maman qui prend une photo de sa fille fronçant les sourcils pour la poster sur Twitter.

Militante féministe à 7 ans. Maggie, une jeune Anglaise, n’a pas du tout apprécié qu’un magasin Tesco, dans lequel elle se rend régulièrement avec ses parents, placarde un panneau expliquant que les superhéros sont réservés aux garçons. La fan de Batman, Spider-Man et Wonder Woman s’est sentie offensée par l’affiche et a posé, le visage fermé, devant la pancarte. « Elle a repéré le panneau avant moi et me l’a montré avec indignation en disant : ‘Mais c’est faux ! N’importe qui peut aimer les superhéros, ils sont stupides, non ?' » a raconté Karen Cole, sa maman.

Elle a donc immortalisé la déception de sa fille en photo avant de la poster sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, pas moins de 10.000 internautes ont partagé le cliché montrant la fillette mécontente.

Très vite, la photo se répand sur les réseaux sociaux, avec de nombreux messages de soutien. Pour les supermarchés Tesco, cette histoire sent la mauvaise publicité à seulement quelques jours des fêtes de Noël. L’enseigne a présenté ses excuses et assuré que tous ses magasins retireraient les pancartes, sexistes. A l’approche des fêtes les catalogues de jouets et les rayons se séparant en deux parties, l’une réservée aux filles, souvent colorée en rose et l’autre, bleue, réservée aux petits garçons. Pourtant, comme le rappelle si bien Maggie Cole, âgée de 7 ans, les filles ne sont pas forcées d’aimer seulement jouer à la poupée !

Maggie, la féministe âgée de 7 ans
Maggie, la féministe âgée de 7 ans

Previous Marion Cotillard se dénude pour le magazine russe SNC
Next L1: Match Paris Saint-Germain vs FC Nantes en direct streaming sur Canal+ dès 17h

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.