Deux familles marocaines de Bouarfa demandent au procureur de les envoyer en prison


La pauvreté oblige deux pères de famille à envisager une vie en prison
La pauvreté oblige deux pères de famille à envisager une vie en prison

Deux habitants de Bouarfa, commune située dans la région de l’Oriental, ont fait une requête un peu particulière au procureur du roi.

Dans une lettre qui lui a été adressée le 25 novembre dernier, les deux hommes, mariés et au chômage, demandent à ce qu’ils puissent être placés en prison, avec leurs femmes et enfants, à cause de la situation difficile qu’ils disent vivre tous les jours. Il s’agit des deux pères de familles Hakoum Balataris et Kdraoui Cheikh, d’environ 45 ans.

La lettre dont une copie a été publiée par le journal Akbar Al Yaoum, a été signée par deux hommes et les quatre enfants et envoyée au procureur du Roi auprès du tribunal de première instance de Bouarfa.

« Cher monsieur, nous vous informons par la présente que nous avons divers problèmes et des dettes et que nous n’avons plus rien à manger. Pour cette raison, nous vous prions de bien vouloir nous trouver une solution et dans le cas contraire, nous insistons auprès de vous pour entrer avec notre famille en prison pour pouvoir manger, boire et disposer un toit. », Écrivent les familles.

Interrogé par le journal, l’un de signataires de la lettre, H. Belataris, a déclaré ne pas avoir reçu de réponse de la part du Procureur du Roi. Du moins, pour l’instant.

Les deux hommes ont reçu le soutien de la section locale de l’Association marocaine pour les droits humains, pour qui « leurs demandes sont légitimes » tout citoyen ayant droit à la nourriture et à un toit.

Deux hommes demandent à ce qu’ils puissent être placés en prison avec leurs familles
Deux hommes demandent à ce qu’ils puissent être placés en prison avec leurs familles

Previous Les policières de New York sous enquête pour des selfies trop sexy
Next La fille du patron de Korean Air exige le retour de l'avion après un scandale à propos de cacahuètes

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *