L’enquêteur Michael Garcia accuse la Fifa


Michael Garcia
Michael Garcia

Michael Garcia, l’ancien procureur du district sud de New York, embauché dans le cadre d’une campagne pour relancer l’image de la Fifa, a travaillé durant deux ans sur les conditions d’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022.

L’Américain a fait part de sa colère après les conclusions émises officiellement par la Fifa ce jeudi. L’instance avait sonné la fin de l’enquête et confirmé les organisations confiées à la Russie pour 2018 et au Qatar pour l’édition 2022. Il se plaint qu’un résumé de 42 pages de son rapport de 430 pages contient «de nombreuses représentations matériellement incomplètes et erronées des faits».

L’instance a en effet publié un rapport de 42 pages ce jeudi matin, document présenté et signé par un de ses membres, l’Allemand Hans-Joachim Eckert président de la chambre de jugement de la commission d’éthique. Or, cette note était justement censée s’appuyer sur le travail de Michael Garcia, président de la chambre d’enquête mandatée pour faire la lumière sur ce dossier.

L’Américain remet en cause les conclusions du rapport d’Eckert. Celui-ci concluait sur le maintien des attributions des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, invoquant des fautes mais qui ne compromettaient pas l’intégrité des processus d’attribution, soulignant que des soupçons avaient été relevés sur l’ensemble des pays candidats à l’exception du dossier conjoint de la Belgique et des Pays-Bas. Après un vote, la Russie et le Qatar avaient été officiellement nommés pays hôtes à Zurich le 2 décembre 2010.

« La décision du président de la chambre de jugement comporte de nombreuses présentations incomplètes mais aussi erronées des faits et des conclusions présentés dans le rapport de la chambre d’enquête« , avance Michael Garcia, annonçant vouloir faire appel devant la commission d’appel de la Fifa.

Michael Garcia avait à plusieurs reprises insisté pour que l’instance publie l’intégralité de son rapport de 430 pages, s’engageant à respecter l’anonymat de ses interlocuteurs, lui qui a interrogé plus de 75 témoins. La Fifa, qui espérait mettre fin à quatre ans de soupçons de corruption et enfin tourner la page de ce brûlant dossier, en est sans doute pour ses frais.

Michael Garcia
Michael Garcia

Previous Angleterre - Slovénie: Wayne Rooney fête sa 100ème sélection
Next Élim CAN 2015: Match Algérie Éthiopie en direct streaming sur beIN Sports 1 dès 20h30

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *