Quatre recours ont été déposés à l’encontre de Facebook devant les tribunaux fédéraux de Californie du Nord cette semaine, à la suite du scandale de partage de données de Cambridge Analytica. La startup, spécialiste de l’analyse de données basée à Londres, a mal utilisé les données de 50 millions d’utilisateurs, comme l’ont révélé des articles publiés par The Guardian et The New York Times le week-end dernier.

« Ce fut une rupture de confiance majeure, et je suis vraiment désolé que cela se soit produit » a déclaré le cofondateur de Facebook Mark Zuckerberg lors d’une interview sur CNN. « Nous avons la responsabilité fondamentale de protéger les données des gens et si nous ne pouvons pas le faire, alors nous ne méritons pas d’avoir l’opportunité de les servir« .

Une habitante du Maryland, Lauren Price, a déposé un procès à San Jose mardi au nom de jusqu’à 50 millions de personnes dont les données ont été utilisées par Cambridge Analytica. C’est une action en recours collectif qui prétend que Facebook a eu « un mépris absolu » pour ses données personnelles, bien qu’elle ait déclaré qu’elle ne divulguerait pas de données sans permission ou au moins un avis. Le recours stipule également que Lauren Price a noté, lors de l’élection présidentielle de 2016,  avoir vu souvent des publicités politiques sur son propre flux Facebook.

Deux actionnaires de Facebook, Fan Yuan et Robert Casey, ont chacun déposé leur propre recours collectif contre la société, Mark Zuckerberg et le directeur financier David Wehner. Les plaignants cherchent à récupérer les pertes subies lorsque les actions de Facebook ont chuté cette semaine, ce qui a coûté à l’entreprise près de 10% de sa valeur marchande.

Le quatrième procès, présenté hier à San José par l’avocat Jeremiah Hallisey, est déposé au nom des actionnaires de la société contre Mark Zuckerberg, la COO Sheryl Sandberg, et les membres du conseil d’administration. La plainte prétend que les dirigeants et le conseil d’administration n’ont pas réussi à arrêter la violation de données ou à en informer les utilisateurs quand cela s’est produit, et ont donc violé leur obligation fiduciaire.

Me Hallisey demande un paiement qui restaure les actionnaires de la société à leurs positions précédentes et une ordonnance du tribunal pour Facebook pour améliorer ses processus internes.

Facebook - Cambridge Analytica
Scandale Cambridge Analytica – 4 recours en justice contre Facebook en une semaine!

Previous Un smartphone avec 512 Go d'espace de stockage pourrait débarquer bientôt!
Next Comment supprimer définitivement son compte Facebook

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *