BlackBerry a déposé une action en contrefaçon de brevet contre Facebook et ses applications WhatsApp et Instagram, arguant du fait qu’ils ont copié la technologie et les fonctionnalités de BlackBerry Messenger.

Le litige sur la contrefaçon de brevet fait partie de la stratégie du directeur général de BlackBerry, John Chen, de faire de l’argent pour l’entreprise, qui a perdu des parts de marché sur le marché des smartphones qu’elle dominait autrefois.

« Les défendeurs ont créé des applications de messagerie mobile qui cooptent les innovations de BlackBerry, en utilisant un certain nombre de fonctionnalités innovantes de sécurité, d’interface utilisateur et de fonctionnalité« , a déclaré BlackBerry, basé au Canada, devant un tribunal fédéral de Los Angeles.

« Protéger les actifs des actionnaires et la propriété intellectuelle est le travail de chaque PDG« , a déclaré la porte-parole de BlackBerry, Sarah McKinney, dans un courriel. Cependant, elle a noté que les litiges n’étaient «pas au cœur de la stratégie de BlackBerry».

La poursuite a fait suite à des années de négociation et BlackBerry a l’obligation envers les actionnaires de poursuivre les recours juridiques appropriés, a-t-elle ajouté.

BlackBerry accuse Facebook, WhatsApp et Instagram de violation de brevet

L’avocat général adjoint de Facebook, Paul Grewal, a déclaré dans un communiqué que l’entreprise avait l’intention de se battre. « La position de BlackBerry reflète malheureusement l’état actuel de ses activités de messagerie« , a déclaré M. Grewal. « Ayant abandonné ses efforts pour innover, Blackberry cherche maintenant à taxer l’innovation des autres. »

BlackBerry tente de persuader d’autres entreprises de payer des redevances pour exploiter plus de 40 000 brevets mondiaux sur la technologie, y compris les systèmes d’exploitation, l’infrastructure réseau, l’acoustique, la messagerie, les sous-systèmes automobiles, la cybersécurité et les communications sans fil.

BlackBerry vend également des logiciels de cybersécurité pour les voitures autonomes.

Aussi, BlackBerry a poursuivi Nokia en février 2017, alléguant une contrefaçon de brevets relatifs aux technologies de communication sans fil 3G et 4G. Cette affaire est toujours en instance devant un tribunal fédéral du Delaware.

L’année dernière, Qualcomm a accepté de payer à BlackBerry 940 millions de dollars pour résoudre l’arbitrage sur les paiements de redevances.

En octobre 2017, BlackBerry a annoncé un règlement confidentiel avec Blu Products, un fabricant d’appareils mobiles à faible coût basé en Floride, qu’il avait également poursuivi pour violation de brevet.

BlackBerry
BlackBerry

Previous Découvrez 10 des plus remarquables technologies mortes en 2017!
Next SanDisk annonce une carte microSD de 400Go de stockage!

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *