Montre E-Ink, Sony ne dévoile pas toutes ses cartes


Sony FES Watch
Sony FES Watch

Cette semaine on parlait d’une montre connectée qui exploite des écrans E-Ink en guise de bracelet et de cadran. Un projet très ambitieux derrière lequel un géant japonais se cachait. Voici quelques détails…

Démêler le faux du vrai est parfois très difficile lorsque plusieurs sources affirment avoir les bonnes informations. Enfin, il y a quelques jours, nous avons évoqué la FES Watch, une montre connectée dotée d’un écran à encre électronique. Il s’agit d’un projet gardé à l’abri des curieux à la tête duquel se cachait Sony.

Pourquoi cacher le constructeur,un membre du projet a avoué au Wall Street Journal que cette démarche visait à cerner l’intérêt des internautes à ce projet indépendamment de l’effet qu’aura la marque. Il semblerait que ce soit le cas car le projet Fashion Entertainments a récolté 3,5 millions de yens soit 23 711 euros via le site de financement participatif nippon alors que la somme demandée était uniquement de 2 millions de yens soit 13 549 euros. Ainsi, cette montre qui devrait apparaître en 2015 a su séduire les potentiels utilisateurs.

Pour développer cette montre connectée, Sony aurait mis cinq de ses ingénieurs sur le projet. L’objectif est de voir les différentes applications que pourraient avoir le E-Ink ou le E-Paper.

Sony FES Watch
Montre E-Ink, Sony ne dévoile pas toutes ses cartes

Previous La famille la plus grande de Berlgique : 31 enfants et 7500 euros d'allocations familiales
Next Pharrell Williams décroche son étoile à Hollywood

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *