Avion russe abattu: Poutine menace la Turquie de conséquences sérieuses


Vladimir Poutine
Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a averti mardi Ankara des conséquences sérieuses sur leurs relations après le coup de poignard dans le dos infligé par l’armée turque, qui a abattu un avion de combat russe à la frontière syrienne.

La perte d’aujourd’hui est un coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes, a déclaré M. Poutine au début de ses entretiens avec le roi de Jordanie Abdallah II.

Je ne peux qualifier autrement ce qu’il s’est passé aujourd’hui. (…) Nous ne tolérerons jamais que des crimes comme celui d’aujourd’hui soient commis, a poursuivi le président russe.

Un avion de combat russe Su-24 avec deux pilotes à bord a été abattu mardi par l’armée turque. Selon le président russe, l’avion a été touché en Syrie à un kilomètre de la frontière turque et s’est écrasé à quatre kilomètres, en territoire syrien. Ankara affirme que l’avion avait pénétré dans son espace aérien.

Bien sûr, nous allons analyser tout ce qu’il s’est passé. Et cet événement tragique va avoir des conséquences sérieuses sur les relations russo-turques, a prévenu le chef de l’Etat russe.

Selon M. Poutine, l’avion et les pilotes russes ne menaçaient nullement la Turquie puisqu’ils remplissaient leur mission principale en frappant des groupes de combattants principalement composés de ressortissants russes dans le nord de la province de Lattaquié.

Nous avons toujours eu avec la Turquie des bonnes relations de voisinage mais plus encore des relations amicales avec le gouvernement. Je ne sais pas qui avait besoin de ce qu’il s’est passé aujourd’hui. Sûrement pas nous, a asséné M. Poutine.

Le président russe a en outre regretté qu’Ankara ait demandé une réunion extraordinaire de l’Otan, dont elle est membre, au lieu de discuter de ce problème directement avec Moscou.

Nous avons signé avec les Américains un accord sur la prévention des incidents dans le ciel syrien. La Turquie fait partie de ceux qui prétendent lutter contre le terrorisme dans la coalition américaine, a rappelé M. Poutine sans préciser en quoi cet accord concernait Ankara.

Selon des sources rebelles et des militants de l’opposition syrienne, un pilote russe de l’avion abattu a été tué tandis que le deuxième est porté disparu.

Vladimir Poutine
Vladimir Poutine

Previous Air Cocaïne: Mandat d'arrêt contre trois français dont un député européen
Next Tunis: Explosion à l'Avenue Mohamed V près du siège du RCD

1 Comment

  1. Avatar
    domi dg
    24 novembre 2015
    Répondre

    Le coup d’envoi de la guerre vient d’être tiré par la turquie sur un avion russe.
    Notez seulement que cet ici que commence une guerre qui va couler beaucoup d’encre et beaucoup de sang. Notons tout simplement que du point de vue de la beliquescence, c’est la turquie qui a tiré le premier coup.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *